today betting odds oddstake.com football betting tips

Fare Miti|Village Temanoa|Location saisonnière

Un peu d'histoire... le temple de Papetoai, Moorea

Un peu d’histoire… le temple de Papetoai, Moorea

Papetoai fut la première station de missionnaires à Moorea au début du XIXe siècle qui édifièrent en 1813 le premier temple de l’île à l’emplacement du grand marae Taputapuatea, consacré au dieu de la guerre Oro.

Les anciens racontent que le temple de Papetoai fut construit de forme octogonale, en mémoire du symbole des huit tentacules de la pieuvre fee et du nom ancien de l’île, Aimeho i te rava varu (Aimeho aux huit radiations).

Dumont d’Urville dans Voyage pittoresque autour du monde donne une descrition du temple :

« La chapelle de Papetoai est la plus splendide de tout l’archipel ; elle forme un bâtiment octogone de 60 pieds environ sur chaque face, bien recrépi au-dehors, construite en blocs de corail d’un poli parfait, qui jouent la pierre de taille. De beaux bancs et une tribune en bois d’artocarpus composent son mobilier. »

Selon Herman Melville dans Omoo :

« La chapelle, de forme octogonale, est entourée de galeries. Quatre cents personnes peuvent y trouver place. Toutes choses, à l’intérieur, sont teintes en rouge sombre, et comme les fenêtres y sont rares, les bancs et les galeries crépusculaires, ainsi que la chaire, n’offrent pas un spectacle fort gai. »

Le temple Ebenezer, de forme octogonale a été reconstruit de 1887 à 1891. A l’intérieur, se trouve une stèle de marbre à la mémoire du travail considérable accompli par les missionnaires. Une autre plaque évoque la première conversion par les missionnaires en 1815, quand le Grand Chef Patti renonça à ses idoles pour le seul vrai Dieu. Patti devint le premier diacre tahitien.

A l’emplacement du temple d’aujourd’hui s’élevait avant le Marae Tepua-tea. La pierre basaltique de 2 m de hauteur qui se dresse à la sortie du jardin de l’église serait la fameuse pierre où l’on s’agenouillait. (photo 2)

image

On dit que l’eau de la source du jardin du temple posséderait des propriétés guérissantes.

Sources
Dumont d’Urville – Voyage pittoresque autour du monde. MELVILLE Herman – Omoo, chapitre LXXIX Guide MOOREA, Service du Tourisme 2000.

Illustration 1 : Conway Shipley, vers 1840
Photo 3 : Le temple en 1965 (Archives missions protestantes)

image

Vous pouvez mettre vos avis sur notre TripAdvisor.

BOOK NOW